Les propriétés structurales et les conditions propices à la fertilité d’un sol ont mis plusieurs milliers d’années à s’établir. Elles portent en elles l’histoire et l’avenir de la vie.

Il a malheureusement suffit de 200 ans d’industrialisation à l’Homme pour polluer la terre durablement. Métaux lourds, fongicides, pesticides, hydrocarbures, nitrates, etc… sont venus perturber cet équilibre fragile.
Les industriels ont enfoui une grande variété de produits chimiques sur leurs terrains ou en pleine nature.

La pollution des sols, un fléau national

Le sol est aujourd’hui le plus pollué des milieux, bien avant l’eau et l’air. Il s’agit d’une pollution invisible mais extrêmement dangereuse. Ces polluants extrêmement toxiques finissent à plus ou moins long terme par se retrouver dans l’eau et la chaîne alimentaire. De plus, certains sont reprotoxiques, d’autres provoquent des cancers, des maladies du sang et un nombre incalculable de maladies.

Le territoire français présente à ce jour, l’une des plus fortes densités de sites pollués au monde. Aujourd’hui ce n’est pas 1, pas 2 mais plus de 230 000 sites considérés comme dangereusement pollués aux métaux lourds partout en France.

Pourtant rien n’est fait car les surfaces polluées sont trop grandes et les techniques classiques de dépollution trop coûteuses.

La France est par ailleurs un des pays d’Europe où la dépollution des sols est la plus liée aux investissements privés (70%). Or, ces grandes entreprises de dépollution privilégient les traitements physico-chimiques et l’excavation des sols dans près de 90% des cas.

La phyto-extraction, voie d’avenir pour la dépollution

La nature, dans son extraordinaire capacité d’adaptation offre des moyens efficaces de remédier aux pollutions produites par les activités humaines et d’assainir les sols.

C’est le cas des plantes dites HYP (pour hyperaccumulatrices), qui ont été sélectionnées pour leurs capacités à extraire du sol ces polluants. C’est ce qu’on appelle la phyto-extraction. Ces plantes ont déjà fait l’objet de nombreuses études scientifiques concluantes mais trop peu sont utilisées sur le terrain.

Ce traitement est beaucoup moins onéreux et beaucoup plus propre que les traitements physico-chimiques des sols.

 

Si notre article vous a intéressé, n’hésitez pas à parcourir les autres disponibles sur notre blog afin d’en apprendre davantage sur Biomede et son secteur d’activité.

Et si vous êtes intéressés par notre solution, vous pouvez nous laisser vos coordonnées pour que l’on vous recontacte dès que possible.